Documents  ELOUARD Patrick | enregistrements trouvés : 2

     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


y

- 118 p.
Cote : V 08.1.2 APP

Cet ouvrage a la modeste ambition de traiter un sujet épineux à bien des égards : la conduite masturbatoire manifestée par une personne vulnérable, qui n'atteindra jamais la majorité sexuelle (loi française) du fait de son handicap mental qu'est l'autisme avec déficience intellectuelle (classification OMS, CIM 10).
Psychologue spécialisé dans le domaine des troubles du spectre autistique (TSA), je suis régulièrement témoin de ces parents et de ces professionnels du monde médico-social qui cherchent à mettre du sens à la conduite sexuelle de la personne avec autisme,
souvent complexe à interpréter d'autant plus si la déficience intellectuelle légère à profonde accompagne l'autisme. Mon intérêt pour la pratique masturbatoire n'est pas une initiative personnelle mais plutôt le résultat d'un constat régulièrement fait sur le terrain de ma pratique : la majorité des personnes porteuses d'un autisme sont déficitaires sur le plan intellectuel. Leurs outils socio-cognitifs, leur mode de fonctionnement si singulier de la pensée compréhension au sens littéral de leur environnement, perception du détail non pertinent pour comprendre une attente sociale, troubles de la sensorialité, sévères lacunes pour accéder à la pensée conceptuelle, focalisation sur des intérêts restreints et stéréotypés souvent non adaptés à leur âge chronologique, troubles graves de la communication, anomalies sur le plan des compétences sociales réduisant l'aptitude à la réciprocité sociale et favorisant les profils sociaux distants et/ou passifs) favorisent une sexualité du plaisir sexuel autocentré. Difficile est l'adaptation de l'environnement social face à la singularité autistique et à l'atypisme des conduites autistiques, et force est de constater que les lacunes s'amplifient pour l'entourage familial, social et professionnel pour mettre un sens adapté et respectueux à la conduite sexuelle qu'est la masturbation. Pour un sujet aussi tabou qu'est celui de l'auto-érotisme, les besoins de conseils sexologiques sont constants pour les différents partenaires acteurs dans l'accompagnement des personnes souffrant d'un tel handicap mental. Plus qu'une simple revue de questions traitant et de l'autisme, et de la sexualité, ce manuel cherche à illustrer des propos théoriques via des expériences cliniques vécues auprès de cette population et à lister les outils, propres à l'éducation sexuelle, compatibles avec les recommandations internationales scientifiques qui traitent de l'autisme.
Cet ouvrage a la modeste ambition de traiter un sujet épineux à bien des égards : la conduite masturbatoire manifestée par une personne vulnérable, qui n'atteindra jamais la majorité sexuelle (loi française) du fait de son handicap mental qu'est l'autisme avec déficience intellectuelle (classification OMS, CIM 10).
Psychologue spécialisé dans le domaine des troubles du spectre autistique (TSA), je suis régulièrement témoin de ces parents et de ...

Autisme ; Masturbation ; Déficience mentale

... Lire [+]

y

- n° 464-465-466-467 - 334 p.
Cote : H 01 CAH 464

Dossier consacré à la vie affectvie et sexuelle en établissement et services sociaux ou médico-sociaux

Droit ; Approche développementale et psychopathologique ; Institution ; Parentalité ; Intimité ; Agression sexuelle

... Lire [+]

Type
Date de parution
Date d'indexation

Nuage de mots clefs ici

Z